Avocat droit de la famille : résidence alternée

La résidence alternée permet à un enfant de vivre tour à tour avec chacun de ses parents lorsque ceux-ci sont divorcés ou séparés.

Le juge peut prendre toutes les mesures permettant de garantir la continuité et l'effectivité des liens de l'enfant avec chacun de ses parents. Il a également toute faculté pour organiser des calendriers de visite adaptés, et, dans les situations les plus complexes, pour ordonner des mesures d'investigation ou entendre le mineur afin de prendre la décision la plus conforme à son intérêt. Naturellement, il peut organiser la résidence alternée du mineur au domicile de chacun de ses père et mère.

Cependant la résidence alternée doit être conforme à l’intérêt de l’enfant.

Elle ne peut être envisagée que si elle ne complique pas trop la vie quotidienne de l’enfant (résidences des parents proches l’une de l’autre, une seule école pour l’enfant…), et en fonction de l'aptitude du parent à assumer ses devoirs et à respecter les droits de l'autre.

Le JAF (Juge aux Affaires Familiales) peut refuser de l’accorder s’il l’estime contraire à l’intérêt de l’enfant.

Il est parfois souhaitable de recourir à la MEDIATION, qui permet de rechercher, avec l’aide d’un tiers, la solution la plus adaptée pour l’enfant. La médiation se développe, et deviendra prochainement un préalable obligatoire devant le Juge aux Affaires Familiales.

 

Contactez-nous

c